Chirurgie : L’organisation au bloc opératoire

Extrait de l’e-book «  Mieux vivre son opération et avoir moins peur » de Magali Badolo, infirmière.

Pour en savoir plus cliquer ici : «  Mieux vivre son opération et avoir moins peur» selon Magali Badolo

Je vous accompagne au bloc opératoire pour vous expliquer comment va se passer votre passage en salle d’intervention.

Le jour J, vous êtes donc :

  • à jeun, sauf les médicaments prescrits et donnés par l’infirmière
  • épilé si besoin
  • douché avec le savon approprié
  • dans votre chemise ou pyjama d’opéré
  • des chaussons aux pieds
  • une charlotte sur les cheveux
  • sans prothèses dentaires
  • sans lunettes
  • sans lentilles de contact
  • sans bijoux
  • sans piercing
  • sans vernis
  • vous avez un bracelet d’identification
  • et, bien sûr, vous êtes complètement détendu…

Un brancardier vient vous chercher directement dans votre chambre.

Il vérifie votre identité et vous accompagne au bloc soit dans votre lit, soit à pied (selon les habitudes de l’établissement).

L’arrivée et l’installation

Vous arrivez au bloc, dans un espace d’attente.

Parfois, il y a d’autres patients qui attentent en même temps que vous.

Quand la salle est prête, on vous accompagne dans la salle d’opération. Tout le matériel a été vérifié et tout est prêt pour votre intervention.

L’équipe du bloc vous accueille, vous aide à vous installer sur la table d’opération et installe les éléments nécessaires à votre surveillance.

Question de patient : « Pourquoi on me repose les questions auxquelles j’ai déjà répondu ? »

Au bloc, on vous demande encore une fois votre identité, vos allergies…

Il s’agit tout simplement de la procédure de sécurité et de vigilance pour toutes les interventions. Même quand vous dormez et avant de débuter l’intervention, l’équipe du bloc coordonne les informations à voix haute : c’est la check-list de bloc opératoire.

À ce moment, certains d’entre vous vont être stressés. Même si vous ne le dites pas, l’équipe le ressent quand même.

C’est compréhensible puisque  vous êtes :  

  • dans un environnement inconnu avec beaucoup de matériel
  • avec des personnes dont vous ne distinguez pas le visage sous les masques et calots
  • en tenue légère
  • et inquiet…

En général, les infirmières se présentent et vous rassurent en vous expliquant comment va se passer votre installation.

Elles vous apportent un drap chaud et vous installent le plus confortablement possible.

Le matériel de surveillance

L’équipe installe ensuit le matériel nécessaire à votre surveillance :

  • un brassard  pour la tension
  • des électrodes sur la poitrine pour votre activité cardiaque
  • un saturomètre (petite pince au bout de votre doigt) pour le taux d’oxygène dans votre sang
  • un masque léger sur le visage pour vous apporter de l’oxygène.

Si vous êtes claustrophobe, pas d’inquiétude, le masque sera positionné dès que vous commencerez à vous endormir.

Vous restez sur le dos, jusqu’à votre endormissement puis, une fois endormi, l’équipe vous installe dans la position adaptée à votre intervention.

L’astuce infirmière 

L’atmosphère au bloc opératoire est assez déroutante lorsqu’on n’est pas habitué. Tout semble étrange, car tout le monde est habillé de façon à préserver le bloc (et vous…) des  microbes. Ce “déguisement » vous empêche de reconnaitre les personnes.

Il est vrai que c’est assez perturbant de ne pas voir la bouche des gens !

Alors, concentrez-vous sur les yeux et sur la voix des soignants !

Partagez cet article

organisation
1+