Jennifer ou Jennifer_camille_nina

Jennifer a 31 ans et elle se bat contre un cancer du sein.

Merci beaucoup Jennifer de partager ton histoire sur Café Cancer

Instagram : @ jennifer_camille_nina

Quelle était ta vie « avant » le Cancer ?

L’année 2019 a commencé par un grand chamboulement, je me suis séparée du papa de mes enfants qui ont alors 5 ans et 1 an.

Les mois qui suivent, je prends mon rythme avec mes enfants une semaine sur deux et mon travail d’esthéticienne.

Je profite des sorties entre amis/collèges.

Je m’épanouis dans ma nouvelle vie 🙂

Comment as-tu découvert ton Cancer ?

J’ai consulté rapidement au vu de mes antécédents familiaux : mon papa a eu un cancer du sein 18 mois avant.

J’étais très sereine, persuadée que c’était bénin. Je me disais que quelques mois après mon papa et à seulement 31 ans ça serait fou!

Je l’ai découvert grâce à la personne qui faisait partie de ma vie depuis peu de temps à ce moment-là…

Moi-même, je ne m’étais aperçu de rien auparavant.

J’ai consulté rapidement au vu de mes antécédents familiaux : mon papa a eu un cancer du sein 18 mois avant.

J’étais très sereine, persuadée que c’était bénin. Je me disais que quelques mois après mon papa et à seulement 31 ans ça serait fou!

S’en suive, échographie, mammographie, biopsie et le 28 juin l’annonce : carcinome canalaire in situ de haut grade.

Ok! J’ai 31 ans et un cancer du sein! Les heures, les jours qui suivent, émotionnellement c’est les montagnes russes.

Malgré tout, le moral est là.

Comment se passent les traitements ?

Le temps s’arrête, je pense à mes enfants, à ce corps qui va être mutilé, à la mort.

Trois jours se sont passés entre l’annonce par mon médecin traitant et mon premier rdv à l’ICO (Institut de Cancérologie de l’ouest – Nantes).

Le temps s’arrête, je pense à mes enfants, à ce corps qui va être mutilé, à la mort.

A ce premier rdv, l’onco-chirurgienne est formelle : ça sera une mastectomie totale.

Mais elle est rassurante, au vu du type de cancer que j’ai, il se peut que je n’aie pas besoin de protocole de soins (chimio, radiothérapie…).

Je fais alors le choix de la reconstruction immédiate par prothèse.

Je suis opérée le 18 juillet 2019. Les heures et les jours qui ont suivi ont été très douloureux. Une douleur physique et psychologique. La découverte de ce nouveau corps est une étape compliquée.

Je suis opérée le 18 juillet 2019. Les heures et les jours qui ont suivi ont été très douloureux. Une douleur physique et psychologique. La découverte de ce nouveau corps est une étape compliquée.

Le 1 août, les résultats sont là. Pas de protocole de soins à mettre en place. La mastectomie aura été suffisante.

 

Comment a réagi ton entourage à l’annonce de ton Cancer ?

J’ai expliqué avec des mots simples mais sans rien cacher à mes enfants. Ils ont été surprenants. Ils ont été ma force pour surmonter les grosses baisses de moral après l’intervention.

Je pensais voir certaines personnes prendre la fuite et je me suis trompée. J’ai été agréablement surprise.

J’ai expliqué avec des mots simples mais sans rien cacher à mes enfants. Ils ont été surprenants. Ils ont été ma force pour surmonter les grosses baisses de moral après l’intervention.

Mes parents, ma famille, mes amis et collègues de travail ont été très présents.

Je pensais voir certaines personnes prendre la fuite et je me suis trompée. J’ai été agréablement surprise.

Comment est ton quotidien aujourd’hui ?

J’ai repris mon métier d’esthéticienne deux  mois et demi après l’intervention. C’était primordial pour moi de retrouver une vie normale même si ma vie ne sera plus jamais comme avant et heureusement!

J’ai repris mon métier d’esthéticienne deux  mois et demi après l’intervention. C’était primordial pour moi de retrouver une vie normale même si ma vie ne sera plus jamais comme avant et heureusement!

J’ai repris le sport, deux semaines après la mastectomie le vélo et depuis un mois la danse.

Je profite et savoure encore plus le temps passé avec mes enfants.

Et j’ai un projet fou avec ma meilleure amie! Nous allons faire Nantes-Biarritz à vélo, départ le 29 mai 2020!

Nous avons créé une association  » 2 mains ensemble » pour faire de la sensibilisation au cancer du sein chez la jeune femme et chez les hommes et récolter des dons pour l’ICO et l’association Généticancer.

Quel message aimerais-tu faire passer à une personne qui vient d’apprendre qu’elle a un Cancer ?

J’ose dire aujourd’hui, que ce cancer a été une chance pour moi. Avant, j’étais stressée, un simple petit problème pouvait m’angoisser, j’avais l’impression depuis plusieurs années de vivre à coté de ma vie.

Qu’il faut se battre, ne rien lâcher! S’entourer des personnes qui nous aiment pour ce que nous sommes.

Qu’ils ne sont pas seuls, et comme a pu le dire Nicolas dans son témoignage, en ressortir quelque chose positif.

On ne voit plus la vie comme avant après la maladie.

J’ose dire aujourd’hui, que ce cancer a été une chance pour moi. Avant, j’étais stressée, un simple petit problème pouvait m’angoisser, j’avais l’impression depuis plusieurs années de vivre à coté de ma vie.

Maintenant, je profite, je vie.

Et quel conseil aimerais-tu donner à ses proches ?

Et quand le parcours de soin est terminé, ne pensez pas que le plus dur est derrière nous.

J’ai beaucoup souffert de ça, lorsque j’ai annoncé que je n’avais pas besoin de protocole, beaucoup mon dit  » génial, le plus dur est passé ».

Cette phrase a fini par me rendre folle!

Être à l’écoute, être présent, faire rire, ne changez pas votre comportement.

Osez demander « Comment tu vas? »… pas facile je sais

Et quand le parcours de soin est terminé, ne pensez pas que le plus dur est derrière nous.

J’ai beaucoup souffert de ça, lorsque j’ai annoncé que je n’avais pas besoin de protocole, beaucoup mon dit  » génial, le plus dur est passé ».

Cette phrase a fini par me rendre folle!

J’ai été suivi par un psychologue et depuis j’arrive à  dire que non le plus dur n’est pas passé, que pour moi le plus dur a été après.

Il faut du temps pour accepter ces jours et semaines bouleversés.

Peut-on te suivre sur les réseaux sociaux ?

Oui, on peut suivre notre projet sur Instagram et facebook : 2 mains ensemble

Partagez cet article

3+