Mathilde ou mathilde_triplette

Mathilde a 24 ans et c’est une jeune maman qui se bat contre un Cancer du sein Triple Négatif 

Merci Mathilde de nous raconter ton histoire sur le blog de Café Cancer.

Instagram : @mathilde_triplette

Quelle était ta vie « avant » le Cancer ?

Assez simple je dirais, je suis en couple depuis bientôt huit ans, jeune maman.

Je sors avec mes amis, j’aime aller au resto.

Je suis très proche de ma famille, et j’ai un travail génial.

Comment as-tu découvert ton Cancer ?

Le 5 Septembre, j’accouche de ma fille.

Le 4 Octobre, après avoir ma fille sur ma poitrine pendant plusieurs heures, je commence à avoir mal au sein droit. 

Je vais dans la salle de bain pour me « palper ». Et là je sens une boule d’environ 2 à 3 cm.

Je sens les docteurs assez froids avec moi : ils ne veulent rien me dire, ne veulent pas se prononcer et gardent mon dossier…

Les semaines qui suivent je passe les examens (mammo et écho) et je sens les docteurs assez froids avec moi : ils ne veulent rien me dire, ne veulent pas se prononcer et gardent mon dossier…Je fais ensuite une Biopsie, et le 21 Octobre vers 12h15, le docteur me prend à part avec mon compagnon et ma fille, il me fait asseoir, et il se pose en face de moi. Il me dit avec beaucoup de délicatesse « On a eu les résultats de la biopsie, et on a découvert des cellules cancéreuses » …

Je n’ai pas vraiment eu de réaction, je m’en doutais, et je m’étais préparée à cette éventualité. 

Intérieurement j’avais très peur, j’étais tétanisée, mais je ne voulais rien montrer à mon compagnon : je ne voulais pas l’effrayer plus qu’il ne l’était.

Il faut savoir que ma maman est décédée du cancer des poumons il y a cinq ans. 

Comment se passent les traitements ?

 

Comme tous les cancers triple négatif :

  • J’ai cinq  à six mois de Chimio (16 chimios en tout )
  • Ensuite opération du sein 
  • Puis radiothérapie pendant six semaines 

Je suis sur la fin des Chimios il m’en reste 6 .

Les Chimios sont dures mais je m’accroche. 

Comment a réagi ton entourage à l’annonce de ton Cancer ?

La réaction de mon entourage a été le plus dur pour moi

Je n’avais dit à personne que je faisais des examens : seul mon compagnon, mon frère et mon père était au courant.

Je n’avais dit à personne que je faisais des examens : seul mon compagnon, mon frère et mon père était au courant.

La réaction de mon entourage a été le plus dur pour moi. Et c’est tellement un sujet délicat dans ma famille : le décès de ma mère a tout chamboulé… C’est compliqué d’annoncer à votre famille que vous avez un cancer alors que vous venez d’accoucher, que vous n’avez que 24 ans, et qu’il y a cinq ans de cela on vivait la même situation.

C’est compliqué d’annoncer à votre famille que vous avez un cancer alors que vous venez d’accoucher, que vous n’avez que 24 ans, et qu’il y a cinq ans de cela on vivait la même situation.

Le pire a été de l’annoncer à mon père : il était tellement persuadé que je n’avais rien, que ça a été terrible pour lui.

 

Comment est ton quotidien aujourd’hui ?

 

 

C’est le quotidien d’une jeune maman mais d’une maman malade qui se bat pour sa famille et sa fille. J’essaye de faire des activités, de sortir avec mes amis et ma famille. 

C’est le quotidien d’une jeune maman mais d’une maman malade qui se bat pour sa famille et sa fille. […] Je jongle entre ma vie de femme, ma vie de maman et ma vie de malade.

Je jongle entre ma vie de femme, ma vie de maman et ma vie de malade. 

J’ai beaucoup de soutien autour de moi, même si au fond, forcément, je me sens seule car ils ne sont pas à ma place. C’est surtout mon compagnon qui a dû changer son organisation : il est en arrêt maladie pour m’épauler le plus possible. 

Après la maladie, j’aimerai d’abord faire un très beau voyage, et ensuite reprendre le travail et  retrouver ma vie d’avant.

Après la maladie, j’aimerai d’abord faire un très beau voyage, et ensuite reprendre le travail et retrouver ma vie d’avant.

Quel message aimerais-tu faire passer à une personne qui vient d’apprendre qu’elle a un Cancer ?

Le message que j’aimerais faire passer c’est qu’il faut toujours se battre, même si le combat va être très dur : il y aura plus de bas que de hauts.

Le message que j’aimerais faire passer c’est qu’il faut toujours se battre, même si le combat va être très dur : il y aura plus de bas que de hauts.

Mais il faut toujours rester positif, toujours se dire qu’on va y arriver.

Se trouver un objectif.

Et surtout bien s’entourer.

Rassurer ses proches mais aussi savoir se faire rassurer.

Peut-on te suivre sur les réseaux sociaux ?

Oui sur Instagram : @mathilde_triplette

Partagez cet article

3+