Mathilde ou mathilde_triplette

 

Mathilde a 25 ans et c’est une jeune maman qui se bat contre un Cancer du sein Triple Négatif

Mathilde nous a déjà raconté son histoire lors d’un premier témoignage, et elle décide aujourd’hui d’en écrire un nouveau.

Le premier témoignage de Mathilde.

Merci Mathilde de nous raconter ton histoire sur le blog de Café Cancer.

Instagram : @mathilde_triplette

Bonjour Mathilde, ou en es-tu dans ton traitement, depuis le premier témoignage ?

Je suis à la dernière étape de mon traitement, la radiothérapie. J’entame ma troisième semaine.

Comment se sont passés les traitements ?

pour la radiothérapie, je n’ai pratiquement pas d’effet secondaire. Je suis juste fatiguée, je fais énormément de sieste, et je dors beaucoup la nuit.

Tous d’abord pour la radiothérapie, je n’ai pratiquement pas d’effet secondaire. Je suis juste fatiguée, je fais énormément de sieste, et je dors beaucoup la nuit. On m’a conseillé un coupeur de feu, pour arrêter le feu produit par les rayons et je dois dire que ça marche plutôt bien 😀.

J’essaye de manger équilibré et je vais à mes séances tous les jours à vélo 💪🏼

En revanche, les effets secondaires de la chimiothérapie ont été terribles.

C’est compliqué de décrire la sensation, mais pour mon cas, je rentrais dans une phase de plusieurs heures avec des fortes nausées mais rien ne sort, des tremblements, de la fièvre, le cœur qui s’emballe, être allongée sur mon lit avec l’incapacité de me lever sinon je tombais.

Plusieurs fois j’ai vraiment cru que j’allais mourir.

Les effets secondaires de la chimiothérapie ont été terribles. C’est compliqué de décrire la sensation, mais pour mon cas, je rentrais dans une phase de plusieurs heures avec des fortes nausées mais rien ne sort, des tremblements, de la fièvre, le cœur qui s’emballe, être allongée sur mon lit avec l’incapacité de me lever sinon je tombais. Plusieurs fois j’ai vraiment cru que j’allais mourir.

Un soir j’ai fini à l’hôpital, je me sentais partir, je croyais que c’était fini, que je ne supportais pas la chimio. Je me souviens j’étais un légume, assommée par la chimio

Pour ce qui est de ma tumorectomie, mon opération du sein. C’est un moment dur à passer, c’est le moment où votre corps va être modifié physiquement. J’ai en tout trois cicatrises, une à gauche où était implanté mon port à cath (un cathéter a chambre implantable) une sous l’aisselle, où ils m’ont prélevé les ganglions et une tout autour du mamelon pour ma tumeur.

Au début les douleurs sont assez présentes, ça tire énormément,

Malgré que je n’aie pas subi d’ablation, j’ai quand même du mal avec ce changement. Mon sein n’est pas vraiment le même qu’avant, la différence se voit, et des fois elle est pénible à regarder.

Comment ta fille vit -elle ta maladie ?

En ce qui concerne ma fille, elle n’a que 9 mois, elle est trop jeune pour vraiment comprendre ce qui se passe. Je ne me montre jamais triste devant elle. Par contre je lui parle beaucoup, au début je lui disais « Maman est malade, mais maman se soigne, maman va aller mieux » ou encore « Maman va aller faire sa chimio et ce soir maman quand elle rentrera elle ira dans sa chambre pour se reposer ». Je lui ai beaucoup parlé et toujours en lui disant que tout allait bien et que je l’aimais fort.

je lui parle beaucoup, au début je lui disais « Maman est malade, mais maman se soigne, maman va aller mieux » ou encore « Maman va aller faire sa chimio et ce soir maman quand elle rentrera elle ira dans sa chambre pour se reposer ».

Comment ton conjoint vit il ta maladie ?

Il est énormément présent et il a cherché à s’adapter à mes besoins, à me soulager le plus possible, à faire en sorte de garder une vie normale. Malgré la fatigue, il s’est beaucoup occupé de notre fille quand j’étais dans l’incapacité de le faire.

Qu’est-ce que tu trouves le plus difficile dans cette maladie qu’est le cancer ?

Et est-ce que cette maladie a pu, malgré tout, t’apporter quelque chose de positif ?

Le plus difficile pour moi dans cette maladie, c’est tout l’aspect Malade. Quand on a un Cancer le regard des gens changent énormément sur nous. Le plus dur a été de perdre ma féminité, en commençant par les cheveux, les sourcils, cils mais également avec ma tumorectomie. C’est certainement ça le plus dur, voir son corps changer, devenir malade de l’intérieur comme de l’extérieur.  Après, bien sûr, l’annonce à mes proches a été une étape très dure pour moi. Et je l’ai même caché à certains membres de ma famille et également à mes amis pendant un moment car j’avais trop peur de leurs réactions.

Le plus dur a été de perdre ma féminité, en commençant par les cheveux, les sourcils, cils mais également avec ma tumorectomie. C’est certainement ça le plus dur, voir son corps changer, devenir malade de l’intérieur comme de l’extérieur.

Je ne sais pas si cette maladie m’a apporté du positif, je dirais que mon cancer m’a permis de penser différemment à mon avenir. Penser un peu plus à moi et me recentrer sur des choses simples mais vraiment importantes.

Est ce que le cancer a changé  ta façon d’envisager la vie?

Oui ça a changé totalement ma vision de la vie. Je veux vivre comme je le souhaite sans penser à demain, je veux profiter des choses simples de la vie. Profiter de ma famille et de mes amis. Vivre sans me poser des tonnes de questions sans arrêt.

ça a changé totalement ma vision de la vie. Je veux vivre comme je le souhaite sans penser à demain, je veux profiter des choses simples de la vie. Profiter de ma famille et de mes amis. Vivre sans me poser des tonnes de questions sans arrêt.

Je pense que quand tu as ce genre de maladie et que tu sais que tu peux mourir vite et pour mon cas jeune, tu te dis que finalement la vie ne tient qu’à un fil et qu’il faut la savourer jusqu’à la fin.

Comment envisages-tu l’APRES Cancer ?

Mon après cancer, je me vois retourner travailler pour commencer, reprendre une activité. Mais aussi Être un soutien pour d’autres personnes, venir en aide aux autres par des associations.

Puis voyager, découvrir de nouvelles cultures…

Et Faire aussi beaucoup beaucoup de repas entre amis et famille 😍

 Si tu devais définir en un seul mot, ce que tu vis avec le cancer : quel mot choisirais-tu ?

Solitude

Malgré le soutien énorme que j’ai autour de moi, dans cette situation vous vous sentez terriblement seul car personne ne peut comprendre votre maladie si on ne l’a pas vécu.

Partagez cet article

4+