Sarah ou Sasousalsera

Sarah a 29 ans et a vaincu un cancer de l’ovaire.

Merci Sarah de nous raconter ton histoire sur le blog de Café Cancer

Instagram : @sasousalsera

Quelle était ta vie « avant » le Cancer ?

Avant mon cancer j’avais une vie paisible, j’étais bien dans mes baskets et je croquais la vie à pleine dents lol. Bien entendu, j’avais des projets avec mon conjoint et on vivait sereinement comme n’importe quel couple.
J’ai toujours les mêmes ami(e)s que j’avais étant enfant, alors ma vie sociale était parfaite et je venais aussi d’acquérir un nouveau poste alors j’étais au top du top quoi.

Comment as-tu découvert ton Cancer ?

Je l’ai découvert en faisant un examen médical. En fait, pour être plus précise, j’ai eu à l’âge de 18 ans un énorme kyste à l’ovaire ce qui a conduit à ce qu’on me retire l’ovaire gauche. J’étais paniquée à l’idée d’avoir du mal à pouvoir tomber enceinte dans le futur, mais le médecin de l’époque m’a assuré qu’avec un seul ovaire on pouvait en avoir même 5 lol! Ce fameux médecin, après opération ne m’a jamais suivi ni demandé à me revoir il m’ a simplement dit que c’était un kyste borderline entre bénin et malin quoi!

Quelques mois plus tard ma mère se disait que ce n’était pas normal de ne pas être plus suivi que ça, elle a décidé de me faire suivre et surveiller par un grand professeur obstétrique qui lui a été inquiet en voyant mon dossier et m’a demandé de réaliser des examens tous les six mois.

Quelques mois plus tard ma mère se disait que ce n’était pas normal de ne pas être plus suivi que ça, elle a décidé de me faire suivre et surveiller par un grand professeur obstétrique qui lui a été inquiet en voyant mon dossier et m’a demandé de réaliser des examens tous les six mois. Puis un jour il a détecté un petit kyste de 18mm et a programmé une intervention pour me le retirer. Je lui ai demandé de faire très attention : j’avais tellement peur qu’il me retire le second ovaire, il m’a alors assuré qu’il ferait ça le plus efficacement possible.

Seulement à mon réveil d’anesthésie, j’apprends qu’on ne m’a pas retiré le kyste ni rien du tout d’ailleurs, car ce qu’il a vu l’a inquiété et qu’il préférait analyser un petit morceau avant de toucher. Dix jours plus tard sa secrétaire me téléphone et avance mon rdv : je commence à stresser, pourquoi veut-t-il me voir plus tôt que prévu ?

Seulement à mon réveil d’anesthésie, j’apprends qu’on ne m’a pas retiré le kyste ni rien du tout d’ailleurs, car ce qu’il a vu l’a inquiété et qu’il préférait analyser un petit morceau avant de toucher. Dix jours plus tard sa secrétaire me téléphone et avance mon rdv : je commence à stresser, pourquoi veut-t-il me voir plus tôt que prévu ?

Le jour du rdv arrive je m’y rends avec ma belle-mère car ma mère travaillait, et là ce fut le pire jour de ma vie : le médecin m’annonce que c’est un cancer de l’ovaire. Pour être honnête je ne me souviens pas de grands chose à cause du choc mais d’après ce que m’a raconté ma belle-mère, je suis resté figée, le médecin m’annonçait que malheureusement il allait devoir me retirer Ovaire, Utérus, Trompes et qu’ainsi je ne pourrais jamais tomber enceinte jamais porter d’enfants. Puis c’est le trou noir je ne me souviens de rien, si ce n’est que je répétais en boucle  » ce n’est pas possible » j’étais la physiquement mais c’est tout. J’ai vu ma vie, mon avenir s’écrouler, à l’âge de 23ans la vie commence, elle n’est pas censée s’arrêter ou briser vos projets de vie. On allait en fait me retirer en quelque sorte ce qui fait de moi une femme ! Je n’aurais pas le bonheur d’avoir un enfant, de le porter, ce pour quoi une femme est faite à la base. Inutile de préciser que j’en ai tellement pleuré que ça m’a détruite de l’intérieur.

le médecin m’annonçait que malheureusement il allait devoir me retirer Ovaire, Utérus, Trompes et qu’ainsi je ne pourrais jamais tomber enceinte jamais porter d’enfants. Puis c’est le trou noir je ne me souviens de rien, si ce n’est que je répétais en boucle  » ce n’est pas possible » j’étais la physiquement mais c’est tout. J’ai vu ma vie, mon avenir s’écrouler, à l’âge de 23ans la vie commence, elle n’est pas censée s’arrêter ou briser vos projets de vie.

Comment se passent les traitements ?

On m’a retiré Ovaire, Utérus, Trompes pendant l’opération ; j’ai cette grosse cicatrice qui part de la poitrine et qui descend à la taille, elle me rappelle chaque fois ce que j’ai traversé. Ensuite il m’a fallu six séances de chimiothérapie pour être presque sûre de tout éradiquer.

As-tu bien supporté les traitements ?

L’opération c’était très difficile psychologiquement car j’allais me réveiller différente intérieurement, je me souviens m’être dit  » Sarah après cette anesthésie tu te réveilleras et tu ne seras plus jamais la même fille insouciante » j’ai dû rester plus de 10jrs à l’hôpital en étant alimenté par des perfusions car je ne pouvais pas consommer de solide avec ce qu’ils venaient de faire dans mon ventre lol.
Ensuite quelques semaines plus tard j’ai enchaîné avec la chimiothérapie, et tout ce qui va avec, perte de cheveux, cils, sourcils, et tout le reste.
J’ai décidé de pas me laisser abattre et d’être forte, de ne rien laisser transparaître pour ne pas inquiéter mes proches.

J’étais très fatiguée les 2-3 jours qui suivaient mes séances mais ensuite j’allais mieux et je voulais absolument sortir, me changer les idées, voir les amies, vivre normalement quoi! C’était en plein été, en pleine canicule donc pas évident du tout de ne pas pouvoir se mettre au soleil, mais je m’autorisais quand même à faire 2-3 longueurs dans la piscine mdr histoire de faire croire à mon corps qu’il restait actif.

J’ai donc eu mes séances. J’étais très fatiguée les 2-3 jours qui suivaient mes séances mais ensuite j’allais mieux et je voulais absolument sortir, me changer les idées, voir les amies, vivre normalement quoi! C’était en plein été, en pleine canicule donc pas évident du tout de ne pas pouvoir se mettre au soleil, mais je m’autorisais quand même à faire 2-3 longueurs dans la piscine mdr histoire de faire croire à mon corps qu’il restait actif.
Il y aussi ma cure d’huiles essentielles que j’ai prise pendant la chimio, cure qui je pense m’a énormément aidé à contrer les effets secondaires et me rétablir vite. Je le conseille fortement à toutes les personnes qui vont devoir vivre une chimiothérapie, c’est naturel ça ne détruit rien d’autre en contrepartie. Au contraire et je trouve que les médecins n’en parlent pas assez des bienfaits que procurent les HE.

Comment a réagi ton entourage à l’annonce de ton Cancer ?

Mon entourage a eu aussi un terrible choc, ils ont été profondément touchés et déstabilisés mais ils ont toujours su me soutenir et être là pour moi, j’ai eu cette chance d’être très bien entourée par mes proches et par mon nouveau boulot qui m’a également accompagnée tout le long de mon traitement en prenant régulièrement de mes nouvelles.

Mon conjoint est resté présent à mes côtés, ce que je ne voulais pas au départ. Pour être honnête, je voulais tout arrêter pour qu’il puisse faire sa vie et ses enfants avec une autre qui pourrait lui donner ce qu’il veut.
Mais il a choisi de rester à mes côtés et vivre ça avec moi. J’aurais toujours cette culpabilité au fond de moi

Mon conjoint est resté présent à mes côtés, ce que je ne voulais pas au départ. Pour être honnête, je voulais tout arrêter pour qu’il puisse faire sa vie et ses enfants avec une autre qui pourrait lui donner ce qu’il veut.
Mais il a choisi de rester à mes côtés et vivre ça avec moi. J’aurais toujours cette culpabilité au fond de moi : même si je lui ai donné le choix de partir, cette culpabilité est difficile à gérer au jour d’aujourd’hui.

As-tu des projets ?

je ne peux plus supporter les gens qui se plaignent pour tout et rien, je crois que j’en suis officiellement allergique mdr

Maintenant la maladie est derrière moi, j’ai terminé ma rémission et je l’espère ne plus jamais avoir affaire à ça.
J’ai repris la danse et je tente tant bien que mal de masquer ma peine intérieure en faisant de la danse, en riant, et surtout en essayant de ne pas m’apitoyer sur mon sort car il y toujours pire.
Par contre je ne peux plus supporter les gens qui se plaignent pour tout et rien, je crois que j’en suis officiellement allergique mdr.
Mon projet personnel est de prendre soin de moi de m’occuper de mon bien être intérieur, mais aussi et surtout de réussir notre projet GPA mais cela reste compliqué, étant interdit en France et étant un sujet tabou ! Je ne peux pas avoir un projet simple dans ma vie, faut toujours que ce soit compliqué mdr.
Grâce aux forums, et à Instagram j’ai pu faire connaissance avec des personnes qui ont eu ou ont actuellement le même projet qui est d’avoir un enfant par le biais d’une mère porteuse.
Quand je les vois devenir maman, j’en ai le nœud au ventre de bonheur pour eux, c’est tellement particulier je pense de devenir mère quand on sait qu’on n’aurait jamais dû l’être et qu’aucune technique de PMA n’est possible pour nous.
Je me souhaite de vivre la même chose qu’elles 🙂 et je les trouve magnifiques.

Grâce aux forums, et à Instagram j’ai pu faire connaissance avec des personnes qui ont eu ou ont actuellement le même projet qui est d’avoir un enfant par le biais d’une mère porteuse.
Quand je les vois devenir maman, j’en ai le nœud au ventre de bonheur pour eux, c’est tellement particulier je pense de devenir mère quand on sait qu’on n’aurait jamais dû l’être et qu’aucune technique de PMA n’est possible pour nous.
Je me souhaite de vivre la même chose qu’elles 🙂 et je les trouve magnifiques.

Quel message aimerais-tu faire passer à une personne qui vient d’apprendre qu’elle a un Cancer ?

Je lui dirais qu’elle peut pleurer quelques jours mais pas longtemps, car ce petit crabe se nourrit de tristesse et de larmes et qu’ainsi il ne faut pas trop le faire manger mdr et le mettre au régime sec. Que le parcours ne sera pas facile, vraiment pas facile mais qu’il faut s’accrocher, s’entourer de gens positifs, ne pas se vexer quand certaines personnes ne vous demandent pas de vos nouvelles. Certains pensent à toi mais n’ont pas les mots pour t’écrire : ne leur en veux pas.
Sors, poursuis tes loisirs, n’attends pas qu’on te fasse sourire mais fais sourire les autres.
Et prend rdv avec un homéopathe pour un traitement qui t’aideras à lutter contre les effets secondaires haha !

Et quel conseil aimerais-tu donner à ses proches ?

Arrêtez de vous plaindre, ayez conscience que ce que vous pensez être un gros problème pour vous n’est en fait qu’une broutille face à quelqu’un atteint d’une maladie.
Personne ne sait ce que c’est avant de le vivre. Alors soutenez cette personne, et répétez-lui que c’est une personne incroyablement forte.

Arrêtez de vous plaindre, ayez conscience que ce que vous pensez être un gros problème pour vous n’est en fait qu’une broutille face à quelqu’un atteint d’une maladie.
Personne ne sait ce que c’est avant de le vivre. Alors soutenez cette personne, et répétez-lui que c’est une personne incroyablement forte.

Peut-on te suivre sur les réseaux sociaux ?

Oui j’ai un compte Instagram j’y suis régulièrement. J’avoue ne pas parler de ce que j’ai vécu, je ne vois pas l’intérêt, mais j’échange souvent avec les autres, je préfère répondre à ce genre d’interviews 🙂 et faire rire les avec mes story insta!
Par contre j’aime suivre les personnes en plein combat car je trouve en eux la positivité et la joie de vivre que les gens non malades n’ont pas lol , mais ce que j’aimerais avant tout c’est les voir guérir.
Et dernière chose FUCK THE CANCER

Partagez cet article

10+